Catégorisation contributive

Le cours de pharmakon.fr a repris le 30 novembre 2013 et est cette année principalement consacré à l’interprétation du livre VII de La République, l’allégorie de la caverne.

Dès le premier cours de la première année de pharmakon.fr, Bernard Stiegler avait annoncé (au début de la deuxième minute) que pharmakon.fr devrait devenir un vidéolivre « plaginé » (découpé en plages comme un livre a des pages), indexé, annoté, commenté, doté d’un moteur de recherche et ainsi transformé en outil de travail par et pour ses étudiants.
Cette transformation, rendue possible par le logiciel Lignes de Temps, n’a pas pu être mise en œuvre dès le départ pour de nombreuses raisons – qui tenaient notamment à des difficultés techniques, mais aussi à une nécessaire maturation des questions philosophiques qui se tiennent derrière un tel projet.

Les difficultés techniques sont désormais résolues, les questions philosophiques se sont précisées au cours des trois premières années d’enseignements et de séminaires (http://pharmakon.fr/wordpress/category/seminaire/), et les étudiants de pharmakon.fr, qui ont été introduits aux enjeux philosophiques de ces questions durant le cours lui-même, en particulier l’an passé, vont désormais disposer des moyens de pratiquer ce cours comme cela avait été envisagé à l’origine : en faisant de l’enregistrement et de la mise en ligne un instrument de travail et de réflexion contributive sur le cours.

Ce travail, qui est évidemment une façon d’approfondir individuellement et pratiquement la compréhension du cours, sera mise en pratique au cours de travaux dirigés réalisés durant des ateliers entre les cours et juste après le cours, de ce qui constituera cette année le thème principal de l’interprétation de La République de Platon, à savoir : la naissance de l’ontologie qui, à partir de la théorie des idées de Platon, conduira à la table des catégories d’Aristote.

La question de la catégorisation contributive – qui est également étudiée dans le contexte du séminaire conduit par le groupe digital studies de l’Institut de recherche et d’innovation (cf. digital-studies.org) – sera en effet expérimentée collectivement à travers la procédure que nous proposons ici à l’encontre de ce qui, à partir de La République, conduit à une conception formelle des savoirs qui sera donc nommée après Platon l’ontologie, et qui inspire encore très largement notre époque – par exemple à travers ce que l’on appelle le « web sémantique ».

A travers sa démarche de catégorisation contributive, le cours pharmakon.fr 2013/2014 entamera une analyse critique, théorique et pratique des conceptions de la paideia qui dominent le monde académique depuis Platon sur la base d’une ontologie qui ignore elle-même le processus de grammatisation qui est à son origine. Nous-mêmes (au sein d’Ars Industrialis) soutenons que les processus de catégorisation sont conditionnés par les processus de grammatisation (cf. le Vocabulaire d’Ars Industrialis).

Cette année, chacun des étudiants de pharmakon.fr – ceux de la première heure comme les nouveaux venus (à qui nous demandons de prendre connaissance d’au moins une partie des cours des trois précédentes années – en particulier les cours introductifs et conclusifs) – aura la possibilité de participer à ce travail. Ceux qui choisiront d’y prendre part en contribuant directement à la catégorisation du cours seront encadrés à travers des ateliers. Et tous les cours (à l’exception du premier) seront suivis de travaux dirigés préparés entre les cours, et durant ces ateliers. Le protocole de contribution sera communiqué dans les jours qui viennent, ici même, ainsi qu’une aide à l’utilisation du logiciel Lignes de Temps.

Si vous souhaitez vous inscrire comme contributeur, merci d’envoyer un e-mail à paulemilepharmakon[arobase]gmail[point]com précisant vos prénom/nom.

Comments are closed.